Garder le lien

List of products by supplier: 


16,00 € TTC

Disponible en édition numérique en cliquant ici


Deux enfants, deux sœurs. Un père aimant, épris de liberté, vivant l’instant présent et le faisant partager à ses filles. Une mère, dans la difficulté à être dans la vie, angoissée par l’avenir et les tâches quotidiennes à accomplir. La discorde des parents terrifie les fillettes et installe en elles un sentiment de peur et d’incertitude quant à l’existence même de leur famille. Pour se rassurer, elles s’accrochent l’une à l’autre.


En grandissant, pourront-elles rester fidèles à leur promesse d’enfant ?


Du même auteur :

        

Date de parution : 16 août 2018
Dimension : 13 x 21cm
Illustration de couverture : "Ninos jugando" , Angel Botello, Private CollectionPhoto © Christie's Images/Bridgeman Images
ISBN : 978-2-918471-95-0
Nombre de pages : 144 pages
Textes : Fabienne Thomas
Rayon : littérature
Poids : 178 grammes

Un vrai partage

Ouest France - 5 octobre 2018


Note 
19/02/2019
Une vie de famille, dans sa simplicité et sa complexité

L'image de deux sœurs, main dans la main, nous accompagne dans la découverte de ce très joli roman.
Lise et Manon sont au chevet de leur père. Elles sont ensemble, deux sœurs dont le lien s'est automatiquement établi dès le début de leurs vies, même au plus profond de la nuit, dans leurs lits collés l'un à l'autre.
Leur enfance, c'est Jo, le père, qui refuse l'autorité, enchaîne les petits boulots, croque la vie sans contrainte, ménage des surprises à ses deux fillettes et rêve de vivre de sa musique.
Leur enfance, c'est Béné, la mère, qui vit dans la peur des malheurs possibles, dans la haine de cette précarité financière, dans le noir du lendemain. Ses désillusions la rongent.
La discorde s'installe dans le couple.
À travers des petits tableaux de la vie quotidienne qui rythment leur enfance, Lise et Manon consolident leur lien. Elles sont sœurs, au plus profond d'elles-mêmes. Mais cette complicité peut-elle résister à l'enfance qui s'efface, au temps qui fait son œuvre, à la vie qui avance ?
Ces petits riens de la vie sont enveloppés de mots, de phrases, qui embellissent et poétisent cette lecture.
Le drame se joue entre les lignes et les mots de l'auteure donnent toute la puissance des sentiments, suscitent les émotions qui ressortent de cette relation fraternelle.

Au-delà de cette relation nous apparaît la fragilité de se construire lorsque le désamour des parents éclabousse le devenir des enfants.
Le roman est court mais ne nécessite pas plus de développement. J'ai souvent ralenti ma lecture pour savourer chaque ressenti si profondément humain et apprécier pleinement l'écriture de Fabienne Thomas.
Je remercie Fabienne Thomas pour ce roman qui explore délicatement la vie, une vie de famille, dans sa simplicité et sa complexité.

Note 
14/02/2019
Un très beau récit

« Viens.
Chacune a reçu le message. Viens. Et chacune est venue. »

C’est ainsi que le roman de Fabienne Thomas s’ouvre : sur les liens indéfectibles de deux sœurs, Lise, l’aînée et Manon, la cadette, toutes deux réunies au chevet de leur père, mourant, qu’elles adorent.
Ce roman, constitué de très courts chapitres d’une page, parfois deux, évoque la vie de deux sœurs et celle de leurs parents mariés, heureux, et très vite désunis. La brièveté des chapitres offre un rythme soutenu, à l’instar des années qui défilent dans le récit, amenant son lot de changements, bons ou mauvais.
Les parents, heureux et amoureux sont soumis aux aléas de la vie, à ces difficultés et aussi, à leur évolution, tant dans leurs désirs que dans leur vision de la vie de couple, de la vie. La vie de bohème de Joe, son métier d’artiste a séduit Béné puis sont arrivés les bébés ; l’argent manquant, l’instabilité et la précarité omniprésentes ont favorisé lassitude et déception, distillant comme un poison l’agacement réciproque transformant la vie de couple en enfer. Pour échapper à la violence verbale du couple et à l’acrimonie maternelle, les deux filles se réfugient dans leur monde, partagent leur nuit et se jurent de ne jamais se quitter. Adolescente, l’aînée n’a plus qu’un objectif : fuir, dès que cela sera possible, après le baccalauréat. La séparation des deux sœurs sera terrible à vivre mais vitale et le lien sera conservé à vie, comme elles se l’étaient promis.
Très beau récit qui met en scène l'amour fusionnel et protecteur de deux sœurs et surtout, nous permet de réfléchir sur l'amour, ses désillusions mais aussi, la vie de famille.

Note 
24/09/2018
Un énorme coup de cœur

Fabienne Thomas nous dépeint la relation indéfectible de deux sœurs, malgré les cahots et les jours de disette, de la petite enfance jusqu’à la disparition du père. C’est beau, lumineux, ciselé en diable…
Un énorme coup de cœur que nous sommes heureux de partager avec vous.

Donner votre avis

Donnez votre avis

Garder le lien

Garder le lien

Donnez votre avis

Le coup de coeur de Durance !

Thomas Fabienne

Thomas Fabienne

N’avez-vous jamais eu la sensation que cette phrase, que vous découvrez au détour de votre lecture, avait été écrite pour vous ?

Pour Fabienne Thomas, les mots sont les messagers d’un langage subtil, un langage qui s’adresse à l’intimité de l’être. Elle aime que le texte laisse de la place au lecteur, lui donne des clefs pour entrer dans la narration tout en lui offrant un espace où faire résonner sa propre expérience, ses propres émotions. À travers ses romans,...