Les pieds dans le vide (Grands Caractères)

ISBN : 978-2-918471-90-5

List of products by supplier: 


20,85 € TTC

Les Grands Caractères de Passiflore (taille 18)


Disponible en édition classique en cliquant ici

Disponible en édition numérique en cliquant ici


« C’est l’histoire d’un voyage initiatique vers la liberté et l’apaisement que procurent les relations humaines bienveillantes. Et nos sens, si on les laisse vibrer.

Car vivre sans regarder la vie autour de soi, ce n’est pas vraiment vivre. »

Patricia Citaire, Causette.


Du même auteur :

Date de parution : Janvier 2019
Dimension : 15,8 cm x 23,8 cm
Illustration de couverture : « Nuit en Provence » (détail), Pierre Boncompain, huile sur toile, 2000
ISBN : 978-2-918471-90-5
Nombre de pages : 216 pages
Rayon : Littérature, Grands Caractères
Poids : 347 grammes

Note 
02/07/2020
Un livre lumineux

Un livre lumineux, une plume belle et poétique, un hymne à la vie, à l'art, à la nature... Ce magnifique premier roman de Florence d'Oria, profond et léger, transcende le crépuscule d'une existence foisonnante dans un cheminement dont la résonance nous accompagne tout en douceur et lucidité. Et qui s'inscrit dans l'affirmation de Nietzsche : « Il faut avoir du chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse. » Florence d'Oria a enfanté une histoire poignante et si vivante, à petits pas virtuoses.

Note 
02/07/2020
Une forêt de mots d'une intense poésie

Les pieds dans le vide, la tête dans dans les étoiles et le regard fixé vers l'infini.
Le livre de Florence d'Oria nous fait pénétrer dans une forêt de mots d'une intense poésie. Chaque phrase nous éclabousse et vous
imprègne de la grande sensibilité de l'auteur.
Giampiero SEMERARO

Donner votre avis

Donnez votre avis

Les pieds dans le vide (Grands Caractères)

Les pieds dans le vide (Grands Caractères)

Donnez votre avis

d'Oria Florence

d'Oria Florence

Du plus loin qu’elle se souvienne, Florence d’ORIA a voué une véritable passion pour les histoires : celles qui lui ont été contées dans son enfance avant l’apprentissage de la lecture, celles qu’elle a dévorées, seule, nuit après nuit, à en perdre la notion du temps.

Les poètes, les écrivains, les auteurs de chansons françaises ont compté pour elle comme des frères, des...